Auriel de Fondnoire

D'un naturel sympathique, Auriel combat la morosité d'une terre désolée tant par l’épée que par le fil aiguisé de son humour sarcastique.

Description:

Bien qu’un peu rouillé au combat par des années d’exploration et d’errances, Auriel reste une force de la nature.
Il est aussi un excellent compagnon : jamais avare en une forme d’humour qu’il apprécie fortement, une ironie décapante, le voyage avec Auriel reste un bon moment malgré le climat dangereux qui règne à Faerûn.
Ses années de combat lui ont appris deux choses : qu’il détestait au dessus de tout les orques, ces bêtes puantes et sauvages (beurk !), et qu’il éprouvait une étrange et irrépressible peur devant ses sales créatures octopodes d’araignées géantes que l’on peut trouver dans les cavernes ou les forêts profondes.

Bio:

C’est à l’âge de 16 ans qu’il rentre au service de la garde de Mirabar, et petit à petit il monta en grade et se fit remarquer par ses aptitudes. C’est un noble de Mirabar qui avait remarqué le jeune Auriel, et qui demanda au capitaine de la garde de l’affecter dans une petite compagnie de soldats au service de la garde du château.
C’est suite à une attaque d’orques sur Mirabar que Auriel fut sacré chevalier de l’ordre du Dragon par le marquis de Mirabar, pour récompenser son héroïsme. Mais quelques années plus tard, il fut révoqué, lui et sa compagnie, par un nouveau marquis de Mirabar, après le décès du marquis pour lequel il avait prêté allégeance. Et petit à petit tous ses camarades moururent sur les routes sanglantes de Faerûn.
Depuis son emblème reste en berne.

Son but est d’intégrer une nouvelle compagnie de héros qu’il puisse servir et faire à nouveau flotter l’étendard à tête de dragon au dessus de son fidèle destrier, Mistral. Et lorsqu’il se sentira prêt, après avoir bien servi aux côtés de sa compagnie, il choisira de prendre sa “retraite” et de vivre s’il le peut une nouvelle vie de chevalier à la cour au château de Mirabar.

Auriel de Fondnoire

Folies barbares Glaerferyn Glaerferyn